UK Sales: 01223 894370, Ireland Sales: 01 657 1922
Select your Currency:

Le recyclage, les mythes et la réalité

compostable_cups-1 Recyclage des gobelets en papier

Le gobelet en papier, qu’on aime ou pas, fait partie de notre vie quotidienne et même si nous l’avons adopté comme faisant partie de notre culture, il semble que nous n’ayons pas accepté son effet environnemental. Alors pourquoi ?

Est-ce le gobelet en papier le véritable coupable ou nous ? Regardons les faits. Tout d’abord elle est jetable, c’est évident, mais la couche bébé aussi, cependant qu’est-ce qui en fait un ennemi des écologistes ? La couche jetable est faite d’une plus grande quantité de plastique qu’un gobelet en papier et elles finissent toutes les deux dans le remblai avec le même effet environnemental, mais il y a un silence du lobby écologique sur le recyclage des couches jetables.

 

Alors, qui est en faute. Regardons d’abord comment le gobelet en papier est faite. Elle est simplement faite de la même manière que votre carton de lait. Carton Oj ou pot de yaourt et de nombreux autres produits d’emballage fournis par l’industrie alimentaire. La très fine couche de PE sur la couche interne du panneau rend le pot ou le gobelet apte à contenir un produit alimentaire en le rendant imperméable. Le pot de yaourt est encore plus avancé en utilisant non seulement du PE mais aussi un film supplémentaire pour créer une barrière de conditionnement, donnant ainsi une plus longue durée de conservation à l’article emballé dedans. Cela le rend pratiquement impossible à recycler, mais là encore, il n’y a pas de protestation sur cela. Créer les gobelets en utilisant cette planche produite en masse, est bon marché et simple, alors pourquoi l’industrie n’adopte-t-elle pas une approche plus écologique?

L’argument avancé est qu’il n’y a pas d’autre alternative, ce n’est pas le cas. Il y a actuellement trois voies qui peuvent être prises pour obtenir une coupe plus écologique. On utilise un additif qui est mélangé avec le PE et bien qu’il ne rende pas le gobelet compostable, il la rend biodégradable. Si les gobelets sont simplement jetés, elles perdront leur efficacité et se dégraderont au fil du temps. Cette technologie n’est pas nouvelle mais elle nécessite plus de travail de développement, bien qu’elle ait été acceptée et exigée par la loi dans certains pays du Moyen-Orient. La deuxième approche consiste à remplacer la doublure de polyéthylène par un amidon naturel appelé polyacide lactique (PLA). Cela donne sans doute un gobelet écologique car elle la rend 100% biodégradable et certains diraient compostable. La dernière voie pour obtenir le gobelet la plus écologiquement durable est le gobelet 100% compostable faite avec de la pâte de bois. C’est le produit le plus récent et le plus excitant qui est en train d’être développé, mais il va avoir d’énormes montagnes à escalader. Comme tous les nouveaux produits, ce dernier n’accroît pas assez le marketing et la notoriété de la marque qui sont maintenant si importants pour les chaînes de production de café, mais cela pourrait arriver en temps voulu.  Alors, pourquoi n’utilisons-nous pas les coupes avec l’une de ces voies? Le simple fait est que tout se résume au prix. Oui, les coupes de PLA sont environ 20% à 30% plus chères que la coupe de PE et il y a aussi l’argument selon lequel l’amidon de base fabriqué à partir de PLA devrait être utilisé pour nourrir les gens et ne pas servir à fabriquer des coupes biodégradables. La voie chimique est sans doute beaucoup moins chère mais ajoute encore environ 15% au prix du gobelet de PE. Et le meilleur de tous, le gobelet 100% compostable, est environ 30% à 40% plus cher. Donc, économiquement, vous pouvez voir le problème.

Nous pouvons donc créer plus de coupes environnementales, mais qu’est ce qui ne va pas avec ce que nous avons actuellement ? Ça se résume dans la phrase  “A emporter” qui est utilisé pour décrire cela. C’est un produit qui est consommé en déplacement, donc une fois terminé, il doit être éliminé. Personne ne va retourner au café où il a récupéré le gobelet pour la rendre, donc l’élimination de ces déchets est temporaire. Revenons au carton OJ et au carton de lait. Nous le remettons consciencieusement à notre bac de recyclage, ensuite il est collecté et nous sommes sûrs qu’il va au recyclage, alors pourquoi le gobelet en papier n’est elle pas traitée de la même manière, malgré le fait que nous la mettons dans une poubelle? Ce n’est pas fait différemment du carton OJ ou du carton de lait, mais pour une raison quelconque, un mythe s’est répandu autour de ce produit qu’il ne peut être recyclé. Cela signifie-t-il que tous nos cartons OJ et cartons de lait se dirigent aussi vers la décharge?

Encore une fois cela pourrait être un problème de coût. Une conversation récente avec un conseil local est arrivé à la même conclusion :Le coût élevé du recyclage. Récemment, ils ont introduit des bacs verts, qui comprenaient la collecte de gobelets en papier, mais ils ont dû être retirés car le coût de la séparation des déchets non verts des déchets verts était prohibitif pour eux. Donc, malgré l’enthousiasme du conseil, ils ont été vaincus par le public.

Finalement le problème ne réside pas dans le gobelet en papier, mais dans la manière dont nous abordons le problème par tous les moyens de revendication pour un gobelet plus verte; mais cela ne se fera pas du jour au lendemain. Nous devons avoir les systèmes en place pour faire face à ce que nous avons actuellement de disponible et il est manifestement évident que ceux-ci échouent. Là où je vis plus de 76% des déchets sont recyclés, ce qui montre que cela est réalisable, et avec plus d’éducation et une meilleure chaîne de recyclage, cela ne peut que s’améliorer. Peut-être que si nous voulons éliminer ce type de déchets, nous devrons faire face au fait que cela devra être financé par nous, les consommateurs.

Et la discussion est à suivre